samedi 6 décembre 2008

Responsables

"Prends tes responsabilités. Prépare tes arguments, montre que tu maîtrises parfaitement ton sujet. Ne te laisse pas impressionner, garde le cap, reste sur ton objectif. Occupe l’espace, creuse ton sillon et fait tomber tout le monde dedans. Il ne te restera plus qu’à les amener là ou tu veux les faire aller". Ce fut sur ces dernières paroles que mon patron me laissa entrer dans l’arène, dans le panier crabe du comité de direction. Une heure plus tard, l’affaire fut pliée, l’auditoire acquis à ma cause et le budget alloué pour mener à bien mon entreprise. Malgré ce qu’on peut penser, le boulot à toujours une fâcheuse tendance à déteindre sur notre vie privée. Sinon, comment expliquer l’aplomb avec lequel j’ose encore affirmer chaque vendredi soir au team lacuvette qu’il fera beau, chaud et que, cerise sur le gâteau, toute la falaise sera sèche. L’ensemble, en dépit des prévisions météo apocalyptiques, des 10 cm de neige qui s’amoncellent dans les rues et de l’ambiance froide et humide du mois de décembre… Une telle mauvaise foi aurait pourtant fait du bien à Iaki et François, en les forçant à mettre le nez dehors, plutôt que de rester se morfondre dans la grisaille d’un vieux gymnase. Sylvain lui, tomba dans le sillon, et se retrouva bien malgré lui sous les dévers du petit Nice, aux Saillants, faisant abstraction de la neige en train de tomber et des immenses trainées mouillées striant la plupart des voies. Prenant ses responsabilités, ce fut sans hésitation qu’il entreprit de travailler la section du très bloc Sale Lierre Dur, 8a, avec le secret espoir que son pouce désormais hyperlaxe, lui permettrait d’enserrer les pincettes les plus démesurées. Un bel acharnement, des jeté pleins de conviction, de multiples tentatives de crochetage de talon (même si sans eb, chacun sait que la quête est inutile) n’ont eu raison de sa motivation. "2 séances à Planete Bloc, on revient samedi prochain avec Oliv et GrandLudo et on se la torche à l’échauffement !" Entendis-je alors qu’il rangeait ses affaires en lançant un regard inquiétant à la falaise.
Planète bloc, elle non plus n’hésita pas une seconde à prendre ses responsabilités en affichant son soutien, en plus de lacuvette, à L’ECI, la camorra de l’équipement local, là où se trame les exactions sordides de purs équipeurs sans scrupule. Sur chaque présentation d’une carte de membre, 10% seront gracieusement accordés (alors à qui on dit merci ??). L’argent gagné ira alimenter les caisses noires de la contrebande et du réseau de contrefaçon de matériel d’équipement. Grâce à Planète bloc, je pourrais rajouter quelques points dans certaines de mes voies ou, mieux encore, réaliser mon rêve en équipant de véritables rampes à clous, si rassurantes et bienvenues en cas d’angoisse subite, les pieds soit-disant au dessus du dernier clou…
Entre les moult essais de Sylvain, je prenais le temps de tomber plusieurs fois dans le dernier mouv de Protection Rappochée, le 7c physique de droite. Bien décidé pour une fois à réfléchir, histoire de voir si, dans la vie de tous les jours, mon glorifiant doctorat scientifique, pouvait se révéler d’une quelconque utilité. Il fallait partir du constat, je m’évertuais à bourrer mes doigts dans ce tri inversé sans qu’ils ne daignent s’enfoncer au-delà d’une demi-phalange. Plusieurs hypothèses étaient possibles. Par exemple, cette température sibérienne pouvait affecter les qualités de ma peau de bébé. En la congelant superficiellement, elle en annihile la souplesse et la malléabilité qui lui permettent, en temps normal, de se déformer et d’épouser les formes du rocher. Ce pouvait aussi être un disfonctionnement hormonal, réduisant mon étonnante faculté naturelle à lubrifier les orifices dans lesquels mes doigts s’insèrent, rendant ainsi plus difficile une pénétration plus en profondeur…A l’issue d’une analyse fine des données en ma possession, la solution me sauta aux yeux : prendre le tri en mono !!! Un essai de plus et le tour était joué... juste un doigt…et l’extase... de clipper le relais…
Yves lui, aurait-il passé l’âge ? Pour ses doigts, je ne sais pas, mais pour tomber dans le fameux sillon, peut-être. Son dernier message cinglant semblait sans appel "vous êtes tarés". Pourquoi tant de rage contre les machines, contre les machines à grimper de lacuvette ? "Et maintenant vous faites ce qu'ils vous ont dit de faire (4 fois) Et maintenant vous faites ce qu'ils vous ont dit de faire, vous êtes sous contrôle (7 fois) Et maintenant vous faites ce qu'ils vous ont dit de faire !"
Et on te dit que samedi matin prochain, il fera beau et chaud, que ça sera sec et que tu viendras avec nous !!

8 commentaires:

Jy a dit…

C'est bizare, j'ai cru voir une photo recyclée prise aux saillants en avril 2008 par beau temps...! N'y aurait-il pas tentative de mystification par exemple ? Bravo quand même pour ce 7c et ta fructueuse quête scientifique. Jy

MaitreYush a dit…

bien vu, quelle mémoire ! Mais Sylvain avec son pouce en vrac a du mal à appuyer sur la gachette...

sylvain a dit…

Effectivement, j'ai préféré être prudent bien assurer Yush plutôt que de risquer de prendre un Sumo sur la figure en voulant prendre un photo...
D'un autre coté il y avait quand même du soleil samedi(un petit peu et pendant presque 10min!)

yves a dit…

C'était un taré admiratif quand à votre volonté malgré les conditions . Sinon dimanche ,on était peinard à ev3 avec Bertrand. Pas la peine de répondre je l'a connais !!!

MaitreYush a dit…

Dimanche, à ev en plus, alors que c'était gavé de fraiche...même moi j'ai pas pu resister à l'appel de la poudre...c'est bien toi le taré !!

sylvain a dit…

Oui, mais pendant qu'on bossait laborieusement aujourd'hui, je connais un jeune retraité qui à passé la journée dans la poudre......

Anonyme a dit…

Je vais emmenager chez vous les gaillards, tellement le temps ici est pourrave! ça fait un moment que je n'avais pas vécu une meteo aussi capricieuse. et vous, pendant la même periode à enchainer tous vos projets....je suis en tout cas ravi pour vous! françois

MaitreYush a dit…

la méteo n'est qu'un vue de l'esprit. Elle n'a de l'importance que si tu lui en accorde...la base c'est qu'on s'en fout du temps, on va pas en falaise pour parfaire notre bronzage...un bon poncho pour la marche d'approche,le thé et les gateaux quand on assure Bruno dans les voies de conti, un chalumeau au cas où, un bonne dose de vannes pour yves quand il gémit dans les voies... où hop le tour est joué et tout le monde est ravi !!!