lundi 14 avril 2008

Effervescence

C’est le premier effet du cachet que je plongeais dans un grand verre d’eau, ce vendredi soir, la tête farcie et fatiguée par une semaine de dur labeur. C’est le prix à payer pour le "travailler plus pour gagner plus". Et à ce rythme là, vu les bénéfices records de la multinationale philanthrope qui m’exploite, je devrais être grassement payer en bonus et autres primes. Et comme maintenant je vais économiser sur ma prochaine paire de chaussons…enfin, si Monsieur eb ne tarde par trop avec sa tonne de courrier en retard… je pourrai faire une acquisition de plus grande ampleur comme par exemple…une falaise !. A ma guise j’en interdirai l’accès via un physionomiste antipathique et je ferai payer de lourd frais de parking, surtout aux plaques d’immatriculation étrangères (hors 38 quoi !) ainsi qu’à ceux qui viennent en vélo (parce que c’est pas les mollets qui font tourner le capitalisme !). Je quadrillerai méticuleusement l’ensemble de la falaise en spits, histoire de pouvoir connecter à loisir et d’avoir une multitude de variantes possibles. Et puis je m’adonnerai au taillage-rebouchage (très tendance) des prises. En l’occurrence une vraie falaise d’avant-garde comme on aimerait en voir plus souvent…
Effervescence, fut aussi le terme pour qualifier l’état des différents membres du team lacuvette, tant l’excitation et l’éparpillement étaient palpables. Surement un effet du printemps, de la sève qui monte et de la terre qui se réchauffe. Bruno, le moral en berne continue sa croisade au pays de la croix qui fait plaisir avec un voyage à Tamée coté court puis à Orpierre. Sans compter sur le prix du pétrole, il racle les 7b+ de la lointaine banlieue de lacuvette. Et comme une telle grâce ne peut laisser insensible, sa compagne, touchée par la finesse et la légèreté de l’esthète, se laisse entrainer et coche en tête un bien joli 6a (ce qui en soit, est hautement plus méritable... ).
Yves et Jean-Yves choisissent les Vouillants pour égayer leur samedi matin, le premier ne grimpant plus qu’en moulinette et le second venant à bout, en 2 essais, de fils de brute le 7a mythique du mur lactique, mais dont le mythe s’est (un peu) perdu depuis le rajout d’un point supplémentaire au réta. S’en est suivi une séance de rési dans Carmina, 7b entièrement naturel et deversant. Une bonne façon de revenir tout rouge et suant… comme une bonne sortie de ski de rando. En parlant de neige, encore une fois, Yves, tu as encore raté le créneau, comme en témoignent Raymon et Sylvain, les marques de lunette encore toutes fraîches de dimanche matin !


Alors que Ludo glandouille à cham…en fait, il emmagasine des globules dans le plus grand secret… je trainais Oliv, mon compère depuis toujours, aux Saillants du Gua, histoire qu’il ait des 6b à faire plus abordables (mais moins beaux) que Carreau Cœur, Passager Clandestin ou la Grosse Berta… du regretté Espace Comboire ! Mission accomplie puisqu’il grimpe en tête, prends des gros plombs (qui a dit que j’assure n’importe comment ?) et pour finir en redemande ! Avec des méthodes en bois dont un gros jeté d’épaule je m’excite dans ca t’as plus, ce 7b+ tout en travers et un poil énervant, avant de réussir à tenir quelques prises de Sale Lierre Dur 8a. Mais que se passe-t-il ? Serait-ce un contre coup malheureux de quelques scéances à Ablok…à confirmer lors des prochains essais !!
Chnaps trépigne lui aussi et ressort son perfo qui le démange pour un projet extrême en dalle à Espace Comboire, tout en haut…à suivre sur lacuvette
Malgrès ses obligations et ses bonheurs de père, Francois ne s’acquitte plus pendant quelques jours de la petite histoire du soir et laisse sa petite fille s’endormir seule et pleine d’angoisses. Tout ça pour augmenter considérablement son quota annuel de voie en 8, avec un voyage au pays des 8c qui valent 8b (ben alors qu’est ce que tu fous dans du 8a qui vaut 7b ??), aux Concluses. Vite fait bien fait, emballer c’est peser, plus vite que l’éclair, c’est en quelques minutes que tombent Iznogood, Dessert en supp et A vos marques !, toutes 8a. Puis, sur le chemin de retour, une pause pipi à Russan lui suffit pour FA-ter au bout du monde 8a.
Lacuvette est fière de toi et a décidé à l’unanimité de te choisir comme mascotte, sous forme d'une petite peluche poilue eb qu’on poserait sur la tableau bord de la voiture et qui hocherait la tête à chaque mouvement...

8 commentaires:

Ludo a dit…

arf non moi j'en veux pas de la peluche....... :)

Anonyme a dit…

jaloux!! penses y, tu pourrais la mettre aux chiottes, comme ça elle te torcherait encore..! et bravo à toi cher yush, il est bon partout ce p'tit gars!! françois

Maitre Yush a dit…

Ouais cool, avec diffuseur de parfum intégré !
Manque plus que la parole pour faire plus vrai que nature (faudrait un débit rapide de blagues à 2 balles...)

Anonyme a dit…

yo
concernant, ma nouvelle voie a espace comboire, elle s'appelle nanouchka et c pas tant de la dalle que ça mais plutot du vertical voire du tres leger devers. c sur que c dans le 8a et il faut aimer fermer les croutes. je compte sur vous tous pour venir essayer

A peluche

schnappi

Maitre Yush a dit…

Une nom de gonzesse pour une voie de gonzesse ouvert par une gonzesse (qui ferme le bras, certes !)...ça c'est du marketing
Et avec la mascotte, faudrait se trouver un bon slogan

Anonyme a dit…

mais dis moi, je te ferai remarquer que c pas moi qui grimpe dans des voie de gonzesse a tortiller du derriere dans des vieille dallouze a tarlouze,
moi je fais des voies d'homme monsieur, des voies ou on ferme les bras pied a plat, on jette et ou ya tous qui part.... des voies en 8 quoi !!!

schnappi

Maitre Yush a dit…

Une gonzesse qui jete..on aura tout vu !
Et comme je l'ai dit à Ludo, on fait des 7c sur le papier, mais dans notre coeur, ça vaut largement 8a...

Ludo a dit…

et des fois ça ne vaut que 7b+...........