lundi 2 novembre 2009

Grand et fort

Tu seras…
A partir d’un certain temps, il devient indélicat de se soucier du nombre de bougies à mettre sur le gâteau. On se contentera alors juste de trouver charmantes ces petites pattes d’oie qui pointent à l’extrémité de chaque œil. On fera remarquer que les premiers cheveux blancs rajoutent un coté Clooney, qui vaudra plein de nouvelles collègues de travail à l’heure de la pause, pour prendre un petit nespresso à la machine du boulot.
La première fois que je l’ai croisé, il se trouvait 10m au dessus de moi, pendouillant au bout d’une corde implorant et suppliant qu’un inconnu de passage daigne lui prodiguer quelques méthodes à adopter pour passer le crux. Je fis preuve de charité, et m’arrêtai quelques instants pour lui indiquer de bonnes ruses de cuvettards, l’encourageant à serrer les prises, à jeter sur le bac suivant et surtout à ne pas se soucier du clippage, qui apparemment et vu l’état de fraicheur serait impossible. En plus d’une taille hors norme, je remarquai tout de suite son esprit combatif, ce désespoir que le poussa jusqu’à un ultime jeté bien loin au dessus du point qu’il n’avait donc pu clipper. J’eus le temps de le voir défiler sur presque la totalité de la hauteur de la falaise et se retrouver presque au niveau de la vire. Il me sourit et lâcha un ‘’c’est trop bon, j’y retourne’’. C’était à Espace Comboire, il venait de tomber flash, complètement ouvert, en ayant sauté le dernier point, à 3cm du relais de Mourir pour des idées, un 7a+ mythique du secteur du mythique KGB, de la falaise mythique d’Espace Comboire.
Cet homme ne pouvait être là par hasard. La providence l’avait mis sur ma route. A se trouver là, c’est qu’il ne pouvait qu’être bon et sain. Je le compris lorsque que je croisai son regard, celui du cuvettard assoiffé et motivé qui à vie sera marqué au fer rouge de l’empreinte des falaises de Lacuvette.
C’est ainsi que démarra une longue histoire faite de traquenards, d’enchainements inespérés et improbables, de vrais combats dans les pires bouses locales, de perdition et d’errance sur tout bout de caillou équipé des alentours… Je ne me souviens pas de son premier 7c…c’est surement qu’il en a toujours fait, en tout cas, surement depuis bien plus longtemps que moi. Comme s’il s’agissait de son niveau de base, son niveau zéro. Par contre, je conserverai à jamais l’image de ce qui aurait du être son premier 8a. Cette base à coté de laquelle aucun vrai cuvettard ne doit passer. Ces murs lisses des Lames, ce pas de bloc au départ où je découvris tout l’éventail des possibles que dame nature pouvait accorder aux plus d’1m90. Il avait enquillé toute la section rési médiane, jusqu’à la traversée. Il en avait fini de caler ses pieds et de serrer ces yeux et ces cupules arrondies. Il ne lui restait plus qu’à tenir cette dernière prise et monter bien haut jusqu’à la première bonne règle de la rampe…et puis l’impossible, l’incompréhensible se produisit….je le vis se désunir, manquer la prise puis partir en arrière, plein de désespoir….ce jour là, il aurait du enchainer La poudre.Son premier 8a, il le fit par dépit à la DJ…ce qui confère aussi le respect. Quelques essais lui suffirent pour dompter la méthode du jeté de pied dans le dièdre étrange de Lost Higway to hell. Quant au premier 8b, ça ne saurait tarder puisqu’il s’est mis en tête cette année d’enfin se mettre à l’escalade…
Et puis, il y eut aussi tout ces records d’onglées, comme ce jour à St Egrève, en 3ème longueur. J’avais du tomber par hasard sur cette page de mon topo. La folie nous avait conduit là haut, au pied des murs déversants du secteur des gros surplombs, en plein hiver, sous la neige, vachés sur un vieux relais exposé aux caprices du vent du nord . Chacune des prises de ce 7c, la bête à bon dieu, n’était que glaçons et stalactites…Niant l’évidence, il s’élança, motivé comme jamais pour la faire à vue…Pour sa première fois à Tinadalle, j’avais réussi à la convaincre que la falaise était dans l’hémisphère sud, et que l’on grimperait torse nu. Il y fit si froid que même nos neurones furent anesthésiés. Et puis, je ne compte plus les envies subites, entre midi et 2, pendant la sieste des enfants ou en les amenant au parc, avant la tombée de la nuit, et j’en passe… pour courir au pied de nos projets, taper 1 essais chacun et repartir en courant, comme si de rien n’était, n’ayant même pas pris la peine de couper le moteur de la voiture, ni sortir les enfant de leur siège auto. J’oublie aussi quantité de traquenards dans lequel il me suivit les yeux fermés…se faire rouster dans les devers de Ludo en 3eme longueur à Comboire, cocher le 7a+ de Jimmy Cliff sous prétexte qu’il faut tout faire, marcher 3h pour faire l’antéchrist 7b+ ultime de Narbonne, faire le sanglier pour faire des premières à Sassenage, tester flash mes nouvelles voies, à peine finies, pour voir si les prises tiennent ou s’il fallait rajouter un point…
Bref, tant de perspectives d’expériences inoubliables qui font qu’il se lèvera encore en encore bien avant 7h le samedi matin, même en hiver, même sous 3m de neige…. Bon anniversaire Ludo !!!!!

Et une bise de notre perche humaine à ceux qui reconnaitront les voies en photos (indice : ce n'est ni le sud, ni l'espagne...même si ca y ressemble...)

16 commentaires:

Anonyme a dit…

bon anniversaire ludo "tête de vaurien" haha!! hooooo, les flocons!! françois

sylvain a dit…

Alalalala, et dire qu'il me manque juste le nom d'un voie pour avoir la bise de notre Ludo préféré.

Bonne anniversaire Ludo (si t'amène le gâteau samedi prochain, je prends les bougies)

michel a dit…

Meme si l'on sait peu croisé en pays lotois,bon anniv!

yves.dournon38 a dit…

Mais au fait quel age a notre perche nationale ? Et le gâteau ? et le Saxo ? j'aimerai bien l'entendre jouer pendant que j'enchaine Obelix...

MaitreYush a dit…

Si tu veux de la zikk, je peux t'en amener...j'connais qques trucs qui te boosteraient bien dans le crux d'Obelix...
Et ludo, je t'offre un bon assurage pour le plomb dans désir, avec ta nouvelle corde

K-mat a dit…

Bon anni le ludo !

Presque dignement fêté sur stars wars (ou hard ligne jaune ?) dimanche aprem :)

LaLa a dit…

ouais c parti !!!
kan vopus voulez ch'suis motivé ! !enfin me direz vous !!!
on fete ça samedi prochain !!!
merci pour tout !
ludo

Anonyme a dit…

Ca y est, j'ai toutes les réponses, c'était "rebelle bleu" au mas d'auris qui me manquait....

MaitreYush a dit…

Vas y balance !!

sylvain a dit…

trop facile:
bouse maker
sale lierre dur
la psychose (ou psychotique!)
rêve de pitch
la poudre
lost highway
les gestes pour le dire
les arraignées ne dorment jamais...

MaitreYush a dit…

1 erreur, et il en manque 1

sylvain a dit…

Bon Ok, je m'incline la voie ce n'est pas "rêve de pitch" mais "sarajevo blues"
et puis il manque "rebelle bleu"

MaitreYush a dit…

Bravo...maintenant reste à indiquer lesquelles notre ludo a enchainées

LaLa a dit…

bah toutes :)

MaitreYush a dit…

globalement...comme diraient certains...

Jy a dit…

Bon ben Sylvain vient de signer son carnet de voies pour son programme 2010 ! (facile avec son nouvel entraînement pro)
Et bientôt la bise de Ludo héhé(attention Ludo, il pique !)