samedi 16 août 2008

Révélation

Il fallait s’y résoudre, les pérégrinations lotoises allaient prendre fin en même temps que devaient recommencer les matinées en 4eme vitesse à larguer les enfants chez la nounou avant de d’enfreindre les plus élémentaires des règles du code de la route pour arriver à l’heure au débriefing du lundi matin au boulot.
Je profitais du peu de répit qui me restait pour une nouvelle fois profiter des charmes d’Autoire.
En l’absence du dieu vivant Francois, qui même quand il n’est pas là garde un œil sur nous, je suivis ces conseils dans Nikita, 7b+. Une fois dépassés les aprioris quant à la qualité de l’équipement, de véritables plaquettes faites main, inclippables avec la plupart des mousquetons modernes et surtout toutes généreusement mangées par la rouille, s’avère une bien jolie voie sur concrétions et autres colonnes. Pour faire honneur à François donc, je m’essayais à coincer 2 audacieux genoux dont je ne garde qu’un souvenir lancinant de scarification, avec ce grain acéré prenant un malin plaisir à venir lacérer mes cuisses dodues à la douce peau de bébé. Pour finir, je préférais les 2 gros plats sous les draperies finales, dans un dévers bien prononcé, en guise de repos
Je m’en doutais déjà un peu, à voir les membres inférieurs de François se tordre et se disloquer dans tous les sens. C’est sans aucun doute le problème typique des contrées isolées, où, à force de consanguinité, apparaissent des dégénérescences, comme par exemples des genoux hyper laxes et malléables, permettant aux locaux d’engager d’incroyables lolottes et surtout d’épouser à merveilles les reliefs des volumes de la falaise. J’en eu la certitude en voyant Steph monter nonchalamment récupérer mes paires, usant et abusant de genoux jusqu’à passer plus de 20mm à se refaire en lâchant les deux mains …mais bon, on a de la rési ou on en a pas !!
Une autre tare locale est incontestablement cette formidable capacité à serrer ou plutôt à broyer les prises, en particuliers les colos et les réglettes bien plates, comme celles de Jo la fusée 7a+ dont je garde une contracture dorsale suite à un échauffement trop ambitieux, et surtout comme celles d’Huile de coude, gros 7b+. C’est de Iaki que vint l’avanie, sa démonstration à tenir puis bloquer bas, très bas (mais grâce à l’artifice d’une enième lolotte…mais bon, on a de la force ou on en a pas…) ces 2 règles infâmes m’a littéralement laissé pantois.
L’admiration fut encore plus grande lorsqu’à mon tour je me saisissait de ces 2 règles, constatant que j’aurais du mal rien que pour m’y suspendre, que la prise suivante demeurerait hors de portée, sauf si la longueur de mes bras venait subitement à doubler et enfin que cette lolotte ne serait possible que si on pouvait procéder en urgence à une ablation totale de ma rotule...sans compter mes trop larges épaules de nageuse d’ex Allemagne de l’Est qui m’handicapent cruellement dans tous ces mouvements de coté…mais heureusement, à part quelques problèmes de pilosité, ces cures intensives de testostérones n’ont pas eu d’effet négatif sur mon opulente poitrine…
Il a fallu toute la comédie de Iaki, feignant la fatigue (pour un professionnel body buildé du sport, fallait oser la faire celle là !) en tombant avant le sus cité crux, pour me pousser à taper un ultime essai pour récupérer ses paires. Et là, encore un fois, je retrouvais ces sensations exaltantes, avec ces deux non prises dans les mains, impossibles à serrer, montant les pieds au hasard et jetant plein de désespoir et de hargne sur la prise suivante, fermant le yeux comme pour refuser l’échec…pour finalement les rouvrir, cette prise miraculeusement en main, hagard, surpris, sans rien y comprendre, puis pris de l’angoisse jubilatoire de devoir se ressaisir, se concentrer de nouveau pour atteindre la chaine. J’en oubliais le genou suivant…celui qui permet à Iaki de faire la conversation durant ses essais… pour lui préférer la décontraction sur les plats suivants, avant d’oser un dernier jeté sur le plat final, sans prendre cette dernière réglette, puisqu’une nouvelle fois, j’aurai été bien incapable de la tenir.
3 jours plus tard, alors que je me ressourçais à domicile, comparant le paysage offert depuis la vire d’Espace, j’eus subitement un flash, tout devint subitement limpide.
Tandis que j’observais Sylvain à 200% dans Etat d’arrestation,7b, entre jetés, jambes tremblotantes, pieds qui patinent et regard hargneux mais plein d’incertitude, je compris enfin ce qui empêchait les autochtones lotois, Francois et Iaki, de cocher plus rapidement leurs projets du moment, respectivement Huile de coude 7b+ à Autoire et Le oui pour le non, 8b de St Géry : leur quête de la perfection, du geste fluide et léger, certainement très utile le jour ou un jury attribuera une note artistique aux grimpeurs mais malheureusement en aucun cas gage d’efficacité tant il requiert de marge. Pour preuve ces quelques images de Iaki, pour une fois devant la caméra, timide et refreinant ces râles…
Remarquez le flagrant manque de pratique "espace comboirenne" avec ce jeté effectué en deux temps, cet élan complètement coupé, cette dynamique mal optimisée, cette inertie corporelle mal canalisée, ce relâchement trop confiant…et sanctionné par l’échec…
C’est donc pour faciliter l’assimilation du fameux "Lacuvette touch" que le ministère de la culture, les monuments historiques et bien sur eb se proposent de vous offrir un séjour au pays des mulets aux triples taquets.
Que"‘bourrine et jette" devienne ton ultime précepte…Bienvenu dans l’antre de Lacuvette…

12 commentaires:

sunny8a a dit…

bah ca vient sans doute de l'hesitation.
comme disait ben moon
"quand tu peux pas jeter, ferme!!"
c'est sur un trip a espace leur ferai du bien, ou si tu cherches le dépaysement emene les sur les motes de beure de bouse maker
on peut compter sur toi demain a rioup?
au fait il ya aussi des beau jump la bas. lol !!!

sunny8a a dit…

pour les reglettes vient donc faire un tour a rioup
y a pas mieux
je te promets que aprés du reposeras sur les regles et que du dauberas sur les bacs, ca fait un joli précepte, non !!!
expérience certifié

Anonyme a dit…

ouah quel article, comme d'hab quoi ;)
Je te promets que je n'ai pas feint la fatigue...j'ai eu mal pendant deux jours (tu l'expliques si bien concernant l'echauff pour moi trés mal géré...peché de gourmandise). Dans cette voie pour moi le crux, c'est cet infame "jeté" si aléatoire ((grrr, j'aime pas ca!)et en plus en vidéo !!)) chuis donc partant pour un stage en pays cuvettard. Aprés pour ce qui est des reglettes, je ne voulais point te vexer (lol). N'empeche que l'enchainement de cette voie a la grenobloise, était rudement beau, si si !!!
Iaki

Maitre Yush a dit…

Je te promets de pofiner la marque de fabrique lacuvette pour encore pouvoir te gratifier des plus improbables des enchainements !!
C'est la rentrée, c'est décidé, cette année, je me mets vraiment à grimper...

Anonyme a dit…

dement la video....

mais comme c moche de tomber comme ça

mais oui vien donc faire un tour en fond de cuvette pour apprendre a pas zipper du pied apres le crux

schnappi

Anonyme a dit…

slut sunny,

tient moi au courant si tu va al dj essayé ma voie

sinon c quoi le 8a que t'as essayé a espace ???
c pas ma petite derniere : "le pedozoonecrophile ou l'enculeur de petits animaux morts" des fois ??? (a gauche de kill'em all direct)

A+

schnappi

Anonyme a dit…

rooohh on m'a encore dit aujourd'hui que cette voie valait 7c ! ca motive encore plus...sinon le crux il est apres, normalement.

sunny8a a dit…

lut shnappi
j'ai essayé le truc court a espace 2000
c'est sympa un petit poil a doigt!!!

Anonyme a dit…

a t'as essayé le projet a beber alors, ouai c un peu court et a doigt mais pas si mal....

mais essay plutot le pedozoonecrophile, ça bourrine 10 fois plus, c dement

Anonyme a dit…

ayé je l'ai eue, avec mes méthodes a moi, et comme j'avais un petit peu de reste en haut, j'ai terminé a la grenobloise, m'offrant un petit no foot pour eviter d'avoir le pied qui glisse...merci pour les encouragements permanents même a distance

Anonyme a dit…

merde j'ai pas signé, mais bon c'est IAKI quoi lol.

Maitre Yush a dit…

Congratulations...
Le vent des croix souffle en ce moment sur le team...à lire d'ici peu sur lacuvette