jeudi 30 décembre 2010

Traditions

Utilisées à toutes les sauces et pas toujours des plus glorieuses, les traditions ont selon de bon qu’elles ne se discutent plus. Elles sont là depuis toujours, malgré toutes les incohérences qu’on pourrait relever. Comment le Père Noël fait-il pour savoir ce que je commande alors que je ne lui ai pas envoyé de lettre ? Comment passe-t-il par la cheminée alors que la maison n’a qu’une chaudière à compensation garantie 100% écolo avec tube d’évacuation d’à peine 10cm de diamètre ? Pourquoi il avait une fausse barbe quand il est venu à l’école la semaine dernière ? Etc, etc…Bien sur il y a toute l’armée de lutins et des rennes qui volent pour noyer le poisson… Et puis comme je le leur répétais, l’important c’est que Noël reste une fête avec plein de magie et de surprises…
S’il est une terre de traditions, c’est bien le Sud-ouest.

Pays de l’art de vivre, des vielles pierres et des villages paisibles, occupé depuis la nuit des temps par nos plus lointains ancêtres.

J’avais eu tort de penser qu’avec -6°C au compteur de la voiture,

il n’y avait que quelques malheureux cuvettards contraints par d’intolérables chantages affectifs, capables de venir se congeler au pied d’une falaise…ou, le soir, sur le pan de Nico, dans une grange ou je l’oblige à couper le chauffage et à laisser la porte ouverte, histoire de travailler nos capacité de survie en slip au milieu de la banquise. ¾ de route pour me rendre de Cahors à la falaise de Milhac. Une des rare fois ou le temps de trajet ne fut pas suffisant pour dégeler mon pare-brise. Même en conduisant, j’avais l’onglée aux pieds. J’étais prêt à faire amis-amis avec 2 chausseurs, seuls êtres vivants croisés jusqu’ici. Et puis à ma grande surprise, ce ne fut pas une, maiss deux, puis trois et même quatre voitures à me rejoindre au parking. Au pays de l’Homme, place au Girl Power avec la championne mondiale du canton international de Brive, Soso. Celle qui réunit à ses pieds l’ensemble de la population masculine du pays.
C’est sous leurs vives acclamations qu’elle décortiqua les mouvements très physiques de La vie d’artiste, 7c.
Mimichouchou, toujours enclin à livrer ses méthodes, lui suggéra avec élégance celle du crux : "Soso, entre tes deux jambes, tu as un gros trou"… Toute la délicatesse du mot juste…. Heureusement que je n’eus pas droit aux mêmes indications lors de son flashage en règle de Psycho tactilo Kinèse, un 7c aussi surprenant et renversant que son nom. A tel point que Mimichouchou fit le lendemain le déplacement juste pour parachever l’enchainement, une semaine pile après la croix dans sa voisine de gauche, le dévers et rési 7c+ de Tu pousses tu mousses.
Pendant ce temps Soso partagea des méthodes de filles avec la jeune génération, pour Pépée, le 7c classique et très esthétique de la falaise…
Tout ça sous l’œil de Papa qui tenta de faire bonne figure.
Coté homme, Cyril continue sa croisade sur la falaise. Après la version standard de La promenade, il s’attaque à la version directe en 8a/8a+ et varie les styles avec le dangereux mono de L’air du temps, à la cote étrange 7b-8a.
Comme tout bon local un lendemain de fête, c’est le cœur léger et la tête dans les étoiles…euh non, plutôt le corps lourd et des étoiles qui tournent encore dans la tête que Laurent et Bertrand livrèrent de valeureux combats dans Piège à con 6b+ et la variante courte de Ni dieu ni maître, 7a+.
Et comme le veut la tradition, pas un séjour en terre FT sans lui faire un petit clin d'oeil. Se sera cette fois-ci de s'accorder le privilège unique d'être le premier à mettre les doigts sur les infâmes reglettes que lui seul eut l'idée d'utiliser, pour éviter le corchet à gauche, dans American Griffiti. 7c comme ça (variante directe ou future ligne finalement logique ?) contre 7b+ dans sa version soft.
Ah, le poids des traditions…sinon comment expliquer l’acharnement de Luca dans la Poudre, le premier 8a de toute une génération (déjà ancienne !) aux Lames. Au point même de trainer Eric au pied de la falaise, par gros vent du nord, avec grisaille et températures comme prévues par le fameux réchauffement climatique. Et tout ça pour faire demi tour au pied de la falaise, pour cause de d’hypothermie…
Un autre geste ancestral, le marquage de territoire. Il y a la version taillage d'initiales à la FT où alors l'option raffinée de Sylvain et Jean-Yves pour leur début de siège sur la vire de Ludo’s Beach.

Tradition oblige pour Oliv. Après la poutre, passage obligé par la machine à mulet qui doit ses lettres de noblesse à Schnappi, le désormais célèbre PG.
On aurait tord d’opposer tradition et progrès. Pour s’en convaincre, il m’a suffit d’observer ma fille en train de passer sa commande au père Noël : des habits pour la poupée qu’elle a depuis la naissance et un simili i-phone rose pour pouvoir appeler ses copines de l’école. C’est bien en s’appuyant sur de solides racines que se construit l’avenir. Un peu comme Voreppe, découvert au siècle dernier par le couple Hervé - Maurinus. A l’époque s’ouvrait un 8a au style futuriste : 3m hyper physiques sur patates en toit, fading light, et aujourd’hui s’ouvre un mur dalleux sur croutes de près de 40m, l'ultime combat, 8a dans ce style furieusement old school qui faisant fureur dans les années 80. Tout ça pour le bonheur de Martin pour la première et du Schnoux pour la seconde. Et je ne résiste pas au bonheur des cette courte vidéo.

Fading Light 8a from Lacuvette on Vimeo.

Non pas pour voir notre serial croiteur aussi à l’aise que moi dans notre anti- style mais surtout et comme c’est souvent le cas, pour les seconds rôles que l’on découvre après plusieurs visionnages. Les 2 individus sur la gauche, pour qui le temps passe tandis que la mode s’arrêta il y a bien longtemps. 2 actifs défenseurs de l’inimitable style cuvettard, deux gravures de mode aux antipodes de la prana attitude, notre signe de ralliement, notre seule et unique force.
La tradition, y’a que ca de vrai et l’histoire ne retiendra que ça !!

14 commentaires:

Anonyme a dit…

sejour trop court mon yush, je n'aurai pas profité de ta présence à milhac!!! pfff à quand ton retour?? Bonne année à tous, même aux plus cons d'entre nous!! françois Lotois franc-comtois

Anonyme a dit…

Superbe article encore. je dois dire que j'aime beaucoup aussi le nouveau fond de ton blog c'est génial
bises
Iaki

Anonyme a dit…

Merci à toi sue mots.
Ta prose coule à nos oreilles tel le miel et l'huile chaude entre les doigts d'une masseuse thailandaise,pétrissant voluptueusement nos corps meurtris apres une dure journée d'escalade.
Mimichouchou

MaitreYush a dit…

Alors dans l'ordre :
- moi aussi mon FT tu m'as drolement manqué et j'ai fait de mon mieux pour que tu sois fier de moi !!
- Un compliment d'ordre esthétisque du spilberg de la grimpe ne peut que me combler...et j'espere que tu as trouvé d'où est priss cette photo !!!
- Et quand à Mimichouchou, je compte sur vous tous pour prendre soin de lui et calmer ses ardeurs, qu'il soit toujours aussi prompt à la boutade lors de ma prochaine visite

Anonyme a dit…

Hihihi!!!
Merci à ton "au cul mais nique",pardon,oecuménique,amour et joyeux "lendemains qui chantent" en cette fatidique soirée!
Michel

Anonyme a dit…

J'adore ces articles qui donnent envie d'aller arquer d'immondes croûtes dans la froideur humide et ventée de la cuvette!
Ps: l'arrière plan fixe c'est graphiquement inchiable (qualité de la photo mise à part). Y'a surement moyen de faire quelque chose de cette belle image dans le bandeau d'entête et remettre un arrière plan qui ne se batte pas avec le premier plan. Foi de jouydesign.com!

nico73 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
nico73 a dit…

Je suis d'accord avec le Chibro, alias le Lansb qui s'est trahi en invoquant son fils spirituel :le jouy
En tout cas, ça donne envi d'arquer grâve.

LaLa a dit…

c'est le début de tout!!
un retour cette année !!
vas y luca je vais venir te rejoindre pour camper au pied de "la poudre"
Bonne année à tous et même au franc-comtois :)

Anonyme a dit…

merci mister lala! à vous tous, que la peau de vos doigts ressemblent plus à une merguez apres cuisson qu'à la douceur lubrique et enivrante de la peau du superbe cul qui alimente nos rêves! françois comtois!

Foué a dit…

Ma résolution de l'année :
Tout prendre en tendu...

C'est sûr j'aurai du mal à suivre Luca dans le crux d'Eureka comme ça, mais faut se mettre des challenges dans la vie !...

2011 se partagera donc entre tendus et BTP pour moi...

Et pour vous ben si votre rêve c'est d'arquer, et bien arquez donc mes amis !!!

BA à tous !

Tata LaCuvette a dit…

Et pour tous, que 2011 vous permette d'assouvir tous vos fantasmes des cuvettards dépravés !!!!

Anonyme a dit…

Merci encore Yush d'avoir partagé cette belle journée et d'avoir fait comme d'hab un article sympa qui ne met personne de côté. A très bientôt on l'espère et peut être qui sait on se fightera par chez toi sur tes jolies falaises grenobloises!
Cyril et Soso.

Anonyme a dit…

Je promets de ne plus soumettre mon corps aux affres de la ripaille et de doux spiritueux afin d'être à l'optimum de ma forme lors de mes prochaines sorties en falaise avec mon nounours Bertrand...

Comme le disent Soso et Cyril, merci de parler aussi des deux Acolytes Anonymes :))

Laurent